Le Refuge ? Mais oui, ça existe !

Le Refuge : une association

Plusieurs échanges au cours de ces derniers jours m’incitent à faire une mise au point : l’association qui s’appelle Le Refuge existe bel et bien dans la réalité. Ce n’est pas une invention sortie de ma cervelle pour les besoins du Choc de la haine et je vous en parle un peu plus loin…

Mes livres ? De la fiction !

Ce livre, que j’ai publié récemment, est le dernier tome d’une saga familiale sur trois générations dont le sujet est l’évolution de la condition féminine. Les personnages sont absolument fictifs, l’histoire complètement inventée. Mais !

Mais le contexte historique est tout ce qu’il y a de plus réel.

Pour Le Frisson de la liberté, j’ai interrogé des femmes qui étaient adolescentes ou jeunes adultes en 1967-68 pour pouvoir restituer l’ambiance de ces années-là. Dans une petite ville de province. Voire une toute petite ! Et dans les milieux dont je voulais parler.

Pour Le Poids de la colère, j’ai beaucoup fait appel à mes souvenirs puisque j’avais à un an près le même âge que mes jeunes héroïnes en 1986-1987. Mais j’ai aussi fait des recherches pour retrouver certains détails et voir les choses avec un peu de recul.

Pour Le Choc de la haine, l’année 2012-2013 étant encore très fraîche dans ma mémoire, si j’ai fait des recherches, c’est pour aller plus loin dans certains détails du contexte. Pour ne pas dire n’importe quoi. Au sujet du Refuge, par exemple, justement !

Le Refuge ? Une réalité !

Cette association qui apporte son soutien aux jeunes homosexuels rejetés par leur famille fait un travail remarquable un peu partout en France, mais elle a été créée à Montpellier. Là où se situe la plus grande part de l’action de ma trilogie. Dès lors, l’évoquer dans mon livre était une évidence.

Son fondateur a eu la gentillesse de répondre à mes questions par téléphone. Et si le personnage de Thomas est fictif comme tous les autres, l’aide que Le Refuge apporte aux jeunes gens dans sa situation est bien réelle.

Que vous soyez concernés par le sujet ou pas, je ne peux que vous encourager à visiter le site Internet de l’association. Et à l’aider dans la mesure de vos moyens. Pour ma part, je le fais régulièrement : l’idée que des parents puissent mettre leur enfant à la rue au prétexte qu’il est homosexuel m’a toujours révulsée.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.