Un haïku par jour

Haïku

 

Les haïkus, ce sont de petits poèmes extrêmement courts de tradition japonaise. Des espèces d’instantanés qui restituent une ambiance, souvent liés à une saison. Je savais que cela existait, mais je ne m’y étais jamais intéressée.

Et puis, j’ai lu l’excellent livre d’Alice Quinn : Brille tant que tu vis, dont les deux héros sont… fans de haïkus. Au point qu’ils communiquent parfois entre eux par haïkus interposés.

Le livre m’a plu ; l’idée d’écrire des haïkus a commencé à germer dans mon esprit. Mais les choses en sont restées là.

Jusqu’à ce qu’Alice crée un groupe sur Facebook, simplement intitulé : Écrire un haïku.

Forcément, je l’ai rejoint. Et ce qui devait arriver est arrivé : je me suis mise à écrire des haïkus. En me plantant lamentablement sur le décompte des syllabes de mon tout premier, comme mon fils me l’a très justement fait remarquer il y a peu…

Car la structure du haïku est traditionnellement définie ainsi : trois vers, de 5, 7 et 5 pieds.

Par exemple :
Parmi les ordures / En route vers le futur / Des tags sur les murs
Ou
Soleil en terrasse / Ouvrir grand la carapace / Vivre en face à face
(deux haïkus écrits aujourd’hui ^^)

Emportée par mon élan, je me suis dit que j’allais écrire un haïku par jour. Pour garder une trace de mon ressenti. Après tout, dix-sept syllabes, ce ne sont que quelques mots ! Mais j’avais vu trop grand.

Certes, dix-sept syllabes, c’est peu, mais encore faut-il prendre le temps de les laisser émerger. Et puis trouver dans chaque journée une atmosphère, quelque chose qui la rend unique. C’est parfois difficile.

Autant dire que je n’ai pas tenu le rythme bien longtemps.

Néanmoins, je continue, de façon irrégulière. Vous en trouverez certains sur mon compte Instagram. Parfois, dans la journée, quelques mots me viennent et on peut me surprendre à compter sur mes doigts. C’est le signe incontestable qu’un haïku est en route !

Et vous, en écrirez-vous ?

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

février 24, 2019

Étiquettes : , ,
  • Bravo Flo!
    Merci pour la citation de mon roman, je suis fière d’avoir susciter ce désir chez toi…
    Le groupe « Écrire un haïku » me réjouit car il reflète ce simple désir de saisir l’instant à travers quelques mots choisis, et en effet, je suis comme toi, je balbutie.
    mais c’est tellement agréable ce sentiment d’avoir mis le mot juste quand on y arrive!
    En tout cas je trouve les tiens très beaux!
    Bisou

    • Merci à toi Alice ! Et désolée pour le délai de réponse : ton commentaire était passé parmi les spams…
      De plus en plus, quand quelque chose me touche (une image, une sensation…) à un moment donné, j’ai le réflexe de compter sur mes doigts ^^
      Écrire un haïku, finalement, c’est capter et se plonger dans l’instant présent.

  • Répondre à Auteur Annuler la réponse.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    CommentLuv badge

    Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.