Le fauteuil de César

Le fauteuil de César

C’est le sixième livre de Laure Lapègue, le deuxième que je lis, et mon coup de cœur du jour 🙂

Voici la quatrième de couverture :

Trois mois après un grave accident de voiture, César invite ses meilleurs amis à le rejoindre dans la maison de campagne où il effectue sa convalescence. Isolés pour un long week-end dans une propriété perchée au cœur de la Montagne noire, ces derniers découvrent qu’ils ne sont pas les seuls convives et que leur hôte leur a réservé une surprise aux allures de cadeau empoisonné…

Déterrez les fantômes du passé et plongez au cœur de ce huis clos à suspense qui flirte avec le thriller psychologique.

« César n’est pas mort ! Il te salue et t’invite à fêter dignement la trente-neuvième année d’une vie qui, fort heureusement, n’a pas pris fin prématurément.
Seul le cercle de proches est invité, alors ne prévois rien d’autre que ta bonne humeur !
PS : Au cas où tu hésiterais, je te réserve une surprise d’écrivain… »

C’est l’étrange message que les amis de César ont reçu… Après avoir accepté l’invitation, le petit groupe – reclus et coupé du monde – se verra contraint de remuer le passé et de faire face aux évènements présents pour répondre aux questions posées par leur ami César.

L’amitié peut-elle résister à tout ? À l’amour ? À l’argent ? À l’absence ? À la maladie ? Au temps qui passe ..?

*****

César, auteur à succès dans la romance, en fauteuil roulant depuis un accident de voiture, invite donc ses quatre meilleurs amis à le rejoindre dans son refuge retiré du monde. Il est obnubilé par la soirée qui a précédé l’accident, soirée à laquelle ils ont tous participé.

Besoin de tout savoir, de se sentir aimé malgré le handicap, de gratter là où cela fait mal… Il y a un peu de tout cela dans les motivations de César, personnage complexe s’il en est.

Malmenés, entre culpabilité et amour pour cet homme hors normes, tous vont se prêter au jeu de César. Secrets, non-dits, blessures d’enfance et réflexions sur le temps qui passe seront au rendez-vous, superbement orchestrés par l’autrice.

C’est un livre très bien écrit, très bien construit. Il y a du suspense, de la tension, de l’amour et de la violence… On y retrouve toute la complexité des relations humaines et toutes ces blessures, involontaires ou non, que nous infligeons aux autres et nous infligeons aussi parfois à nous-mêmes.

Bref, c’est un fauteuil dans lequel il est bon de s’asseoir. Pour mieux se regarder grandir.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Soutenez-moi sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.