Marketing éthique et marketing répulsif

 

La femme sans peur
Connaissez-vous Jean-Philippe Touzeau ? Si oui, vous savez qu’il est l’auteur (autoédité) d’une saga intitulée La femme sans peur, qui fait un véritable carton sur Amazon. En effet, chacun des tomes (il en est à quatre, le cinquième va sortir à la fin de l’année) est arrivé dans les premières places du top 100 sur Kindle.

Non seulement ils y sont arrivés, mais ils ont une tendance certaine à y rester !

Bref, si vous vous intéressez à l’autoédition, vous avez intérêt à le suivre. D’autant plus que Jean-Philippe n’est jamais avare de conseils, notamment en termes de marketing. Conseils que je ne peux que vous engager à écouter d’une oreille attentive et à mettre en pratique : il a largement démontré qu’il savait de quoi il parlait !

Du 15 septembre au 5 octobre, tous les soirs pendant environ trois quarts d’heure, Jean-Philippe a ainsi distillé ses précieux conseils en live, par Google hangout. Vous n’étiez pas là pour regarder ? Pas de souci : toutes ses vidéos sont accessibles sur Youtube

Au cours de ses webinaires, Jean-Philippe a souvent utilisé le terme de marketing éthique en opposition au marketing agressif. Pour faire court, il insiste sur le fait qu’on obtient de bien meilleurs résultats en donnant aux gens envie d’acheter son livre plutôt qu’en ne parlant que de soi et en répétant sans cesse « Achetez mon livre ! »

Comment donner envie, me direz-vous… Eh bien en commençant par donner tout court.

Donner accès à une partie de votre texte, pour que les lecteurs potentiels puissent se faire une idée de ce que vous écrivez… et faire naître chez eux l’envie de connaître la suite. Donner de votre temps en vous intéressant à ce que font les autres et en allant commenter sur leurs blogs…

Ceux qui pratiquent le marketing agressif (personnellement, je le trouve plus répulsif qu’agressif ^^) ne donnent rien. Ils demandent. Voire ils réclament. Souvent, même, ils n’hésitent pas à prendre certaines libertés avec la réalité.

Ainsi, récemment, quelqu’un est venu commenter pour la toute première fois sur mon blog. Il a commencé par m’encourager à m’autoéditer (ce qui prouve qu’il n’avait même pas pris la peine de lire en entier l’article sur lequel il intervenait :-)) vantant les possibilités de diffusion mondiale liées à Amazon… oubliant tout de même de préciser qu’Amazon ne fait pas de promotion et que c’est à l’auteur de s’en charger, et il a fini par glisser un lien vers un merveilleux bouquin : le sien.

À votre avis, est-ce que cela m’a donné envie de l’acheter ? Non, bien sûr ! C’est même tout le contraire. Alors, surtout, agissez autrement 🙂

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

octobre 20, 2014

Étiquettes : ,
  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    quatorze − 3 =