Confinement jour 30

Lectures de confinement

La dernière fois, je vous disais que ma vie avait été peu impactée par le confinement et que je le vivais bien. C’est toujours le cas aujourd’hui malgré sa nouvelle prolongation. Mais quelqu’un, quelque part, a dû se dire que ce n’était pas juste et que je devais, moi aussi, avoir à souffrir un peu.

J’ai donc dû faire face à une catastrophe personnelle. Une attaque en provenance de celui en qui j’ai le plus confiance, à savoir… mon propre cerveau ! Un truc de fou, comme on dit.

J’ai en effet découvert (plus exactement, on m’a mis le nez dedans) que le roman dont je venais de finir le premier jet et qui était en bêta-lecture était une copie quasi conforme, en termes d’intrigue, d’un texte qu’on m’avait justement confié en bêta-lecture il y a deux ans et que j’avais totalement oublié.

Un truc de fou, je vous disais ! Mais un sale tour, vraiment. Parce qu’en plus, ce texte enfoui dans ma mémoire, après avoir été retravaillé, va justement être publié le mois prochain. À savoir peu ou prou au moment où je devais publier le mien. Alors oui, je parle au passé, parce qu’il n’y avait pas grand-chose à faire pour moi, hormis annuler la publication de mon livre…

Je ne vous cache pas que j’ai passé des jours difficiles. Perdre six mois de travail, c’est un coup dur. Me sentir « trahie », d’une certaine manière, par mon cerveau l’est encore plus. Heureusement, mes lecteurs sont là pour me soutenir. J’ai expliqué la situation à mes abonnés ; leurs retours (de la part d’habitués comme de parfaits inconnus) m’ont fait chaud au cœur et redonné un peu d’énergie.

L’écriture me fuit pour l’instant, mais je suppose (j’espère !) qu’elle reviendra un jour me titiller les doigts. En attendant, je lis. Depuis mon dernier post : tout ce qui figure sur la photo qui illustre cet article.

J’avance mon puzzle aussi. Moins vite que je ne lis, je l’avoue, mais tout de même. En ce moment, je ne sais pas trop pourquoi, je me concentre sur le ciel bleu. Une astuce de mon cerveau pour m’aider à retrouver le moral ? Allez savoir ! En tout cas, moi, je sais maintenant qu’il est capable de tout…

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *