Après le doute et le découragement, la réécriture

Réécriture

J’avais demandé à mes bêta-lecteurs (bête-lectrices en l’occurrence) de me faire un retour pour la fin du mois d’avril, prévoyant de consacrer le mois de mai à la relecture finale de mon premier tome.

De premières réactions très enthousiastes, à mi-parcours de ce mois d’avril, m’avaient amenée à la limite de l’euphorie : une histoire jugée bien écrite, pleine de suspense : un style comparé à celui de Philippe Djian… Je n’en suis pas forcément très fan (même si j’avais beaucoup aimé à l’époque 37°2 le matin), mais je crois que n’importe quelle comparaison avec un auteur de cette stature m’aurait fait plaisir !

Bref, je me disais déjà que c’était dans la boîte et que la relecture ne serait qu’une formalité…

Jusqu’à ce que les deux derniers retours me parviennent. Bien plus critiques. Et, ce qui ne gâche rien, très argumentés.

Il m’a fallu quelques heures et plusieurs lectures pour que mon ego malmené reprenne quelques couleurs, je dois bien le reconnaître ! Mais passé ce moment de doute et de découragement, il m’a bien fallu admettre que ces avis (précieux !) allaient me permettre d’améliorer mon texte.

J’ai bien été aussi obligée de reconnaître que certains défauts pointés du doigt m’étaient déjà apparus… et que c’était par paresse ou par facilité que je n’avais pas pris le temps d’y remédier. Donc que j’avais encore du boulot avant de prétendre fournir un livre de qualité !

Après ce coup au moral, j’ai alors retrouvé une énergie toute neuve pour remettre les mains dans le cambouis et reprendre les choses en profondeur.

Me voilà donc en pleine réécriture. Ajoutant un peu de ceci, un peu de cela ; modifiant le déroulé de l’histoire ; donnant de l’épaisseur à mes personnages… La trame reste la même, la fin aussi (et pourtant, elle ne plaît pas forcément, mais j’y tiens !) mais le texte final aura plus de corps, plus de densité.

En clair, il sera meilleur.

Alors avec le recul de ces quelques semaines, j’adresse un profond merci à mes critiques 🙂

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.