Le chat du jeu de quilles – L’intégrale

Roman

Parution en 2015
Disponible en numérique (sur Kindle) et au format papier (via CreateSpace) – 708 pages

Acheter en numérique (4,99 €)

Acheter en papier (19,99 €)

L'intégraleLe chat du jeu de quilles est une trilogie rassemblée ici en un seul volume. Elle est proposée au prix exceptionnel de 4,99 € en numérique. Toute la trilogie moins chère que deux volumes : profitez-en !

Résumé :

La cinquantaine passée, Marc vient de quitter son job de journaliste. Il est un peu désœuvré dans son appartement parisien quand son ancienne collègue, la jeune Manon, vient le solliciter pour tenter d’élucider un meurtre vieux de dix ans qui s’est produit dans un petit village de l’Aveyron.
Marc quitte alors Paris sans regret pour découvrir un autre univers qui tourne essentiellement autour d’un sport inconnu pour lui : les quilles de huit. Il apprend à connaître les figures locales : Gaston le cafetier bavard, Célestin le gentil benêt, Monsieur Thomas le vieil homme silencieux, Attila le coiffeur originaire de Hongrie…
Mais qui a tué, il y a dix ans, le père Pommier ? Sa femme, la jeune et belle Clotilde, s’est-elle vraiment suicidée ? Et pourquoi son chat réapparaît-il tout à coup ?
Entre chronique villageoise, polar et cold case, l’enquête de Marc et Manon va bousculer bien des certitudes !

Un petit extrait (mais vous pouvez aussi télécharger celui proposé par Amazon) :

Niveau repérage, Manon avait assuré. Elle savait exactement ce qu’il nous fallait. Quelle maison nous devions louer pour nous fondre dans le décor et mener tranquillement notre enquête.
À l’agence immobilière, elle prit tout de suite l’initiative. Au point que le mec en face m’oublia totalement. Jusqu’à ce qu’il réalise que ce serait moi le locataire. Et donc le payeur.
« Je suis sûr que la maison va vous plaire », me dit-il avec son sourire le plus hypocrite.
Il s’en fichait, évidemment. Mais Manon m’avait renseigné assez précisément et je savais que ladite maison, il l’avait sur les bras depuis des mois. Personne n’en voulait parce que c’était une petite maison de village sans jardin. Quand on vient s’installer dans un trou pareil, c’est pour avoir accès à un peu de verdure. Enfin, j’imagine : personnellement, cela ne me serait jamais venu à l’idée de déposer ma valise à roulettes dans ce genre d’endroit.
Mais il y avait l’enquête de Manon qui me faisait saliver. Son cold case à réchauffer.

Commentaires de lecteurs :

« Le style est efficace et très fluide, le roman se lit tout seul. Je sais que certains n’aiment pas comparer les auteurs, et bla bla bla, mais moi j’ai trouvé un peu de Gilles Legardinier dans ce livre. »
Blog Les femmes qui lisent sont dangereuses

« Oubliez toutes vos idées reçues sur les romans régionaux et les intrigues rurales. […] Avec une intrigue saisissante, des personnages entiers et un style bien vivant, Le chat du jeu de quilles a tout pour plaire. Si vous cherchez un roman atypique, à l’atmosphère rurale si dépaysante, ne cherchez plus : vous l’avez trouvé. »
Blog Le petit monde d’Aniouchka

Pour suivre l’actualité du chat, aimez sa page Facebook : https://www.facebook.com/lechatdujeudequilles.

Acheter en numérique (4,99 €)

Acheter en papier (19,99 €)

Soutenez-moi sur Tipeee

  • C’est une super idée et j’adore la nouvelle couverture.
    Juste une petite remarque. Il manque à mon avis sur cette couverture un sous titre genre L’intégrale ou La trilogie complète.
    Quand on va à la page du titre « chat jeu de quille » ou du nom de l’auteur, on est perdu et on se demande lequel on doit acheter pour commencer par le premier, etc…
    Bonne chance
    Asma Helley Articles récents…Je fais quoi avec ma peau sensibleMy Profile

    • Bonjour Asma,

      Vous avez tout à fait raison. D’ailleurs, le titre, sur Kindle, est Le chat du jeu de quilles : L’intégrale 🙂
      Amicalement

      Florence

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    CommentLuv badge

    Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.