Écrire, un travail d’équipe

 

Avec mes personnages
Il vous est certainement déjà arrivé de vous sentir vaguement (ou très clairement !) coupable de ne pas avoir pris le temps d’aller rendre visite à quelqu’un qui comptait sur vous. Une grand-mère, un voisin, un vieux copain…

Vous avez des tas de raisons (à moins que ce ne soient des prétextes) mais rien n’y fait : la culpabilité est là, qui vous donne mauvaise conscience.

Eh bien, parfois, mes personnages me font le même effet. Quand j’avais prévu de passer un moment avec eux, à les faire vivre, à faire évoluer leur histoire… et que je ne l’ai pas fait.

Ils sont là, dans un coin de mon esprit, et ils m’attendent pour que je les aide à cheminer. Patients, muets, mais présents. Comme ces chats ou ces chiens qui vous suivent du regard, guettant le moment où vous allez (enfin !) penser à remplir leur gamelle ou à les emmener en promenade.

Comme l’œil de Caïn, qui le poursuivit jusqu’à la tombe, rien ne les fait disparaître. Surtout pas le sommeil : ils s’incrustent jusque dans mes rêves !

Ils ont l’insistance de l’enfant qui demande sans arrêt « pourquoi ? » et je ne sais pas vous, mais moi ce genre de question je n’arrive pas la laisser sans réponse. Elle n’est pas forcément parfaite, mais elle existe. Elle doit exister, tôt ou tard.

La plupart des enfants se satisfont d’ailleurs du simple fait d’obtenir une réponse à leurs questions. Même s’ils n’en comprennent pas toutes les implications. Même si elle est partielle. Ce qui compte avant tout, c’est que vous vous préoccupiez suffisamment d’eux pour prendre la peine de chercher une réponse à leurs interrogations.

Quelque part, mes personnages sont des enfants : ils ne jugent pas la qualité de ce que j’écris. Par contre, ils me remercient à leur façon d’avoir passé un moment avec eux. De leur avoir consacré du temps.

Ils arrêtent de me suivre partout !

Et cette absence nouvelle devient alors encore plus efficace que leur insistance pour se rappeler à mon bon souvenir ; je retrouve mon rythme d’écriture.

Comme quoi, même pendant sa phase solitaire, l’écriture est un travail d’équipe 🙂

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

mars 5, 2014

Étiquettes :
  • c’est mignon et je pense pareil ^^ comme aussi je dessine et je dessine beaucoup de personnages à partir de mon imagination sans m’inspirer et mes personnages dessins sont aussi mes bébés uniques comme en plus j’adorais dessiner des personnages différents, mes personnages sont tous différents et uniques ^^ je n’arrivais pas à dessiner un même personnage tout le temps moi j’aimais dessiner plein de personnages différents ^^

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    CommentLuv badge

    Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.