Et deux, et un, et quatre !

 

Bonne année 2014
C’est de saison, alors vous n’y couperez pas… Je vous souhaite une merveilleuse année 2014, attachante et douce, exaltante et tendre. Une année de rêves et d’envol. Parce que, pour paraphraser une publicité bien connue, vous le valez bien !

Chaque année, c’est le même rituel, me direz-vous : on se souhaite plein de bonnes choses, on prend de bonnes résolutions… et le temps qui passe, le quotidien qui se referme (à moins que ce ne soit tout simplement la paresse ou l’ennui) se chargent d’effacer tout cela.

Pourtant, si vous y regardez bien, chaque année il se passe des choses intéressantes. Chaque année, vous gravissez une nouvelle marche sur l’escalier de la vie. Une grande ou une petite, c’est selon. Mais une marche, de toute façon.

2014 ne dérogera pas à la règle.

Le meilleur moyen de gravir une belle marche étant de prendre son élan (ou son envol ^^), il peut quand même être utile d’anticiper et de se préparer un tant soit peu. D’imaginer ce qu’il pourrait bien y avoir sur cette nouvelle marche.

Sur la mienne, je vois deux livres. Le tome un et le tome deux des aventures de Marc et Manon, mes journalistes parisiens exilés en Aveyron pour le besoin de leur enquête.

Je vois aussi un bel anniversaire : les cinq ans de mon activité de biographe.

Je vois enfin quatre récits de vie à finaliser. Chacun a son propre rythme, demande une attention particulière. Chacun a son identité, son cachet et son ambiance. Chacun m’évoque une belle rencontre et va laisser sa marque dans mon propre chemin de vie. Chacun m’apporte de quoi nourrir mes propres histoires.

Cette année 2014, cette nouvelle marche de mon escalier, se pare donc d’ores et déjà de mots. En pagaille, libérés de toute entrave, drôles ou sombres, uniques parce que miens.

Des mots semés à tous vents, des mots enfouis dans les recoins de mon disque dur, des mots offerts au monde entier ou emprisonnés dans mes songes, mais des mots qui participent à la grande aventure de l’écriture au XXIe siècle.

Cent ans après le début du conflit le plus meurtrier que le monde ait connu, nul doute que les références à la guerre vont être nombreuses dans les mots que nous allons lire ou entendre. Il ne faudrait pas qu’elles nous fassent oublier le reste. Tout le reste. Les beautés du monde. Celles qui existent déjà et celles qui n’attendent que notre aide pour éclore et s’épanouir.

Et deux, et un, et quatre ! Que 2014 vous apporte le souffle nécessaire pour faire s’envoler vos rêves 🙂

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

janvier 1, 2014

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.