Papier vs numérique : la table des matières

Papier vs numérique

© Markus Bormann – Fotolia.com

Le mode de publication que vous choisissez pour vos livres a toujours des incidences sur le contenu. Pas sur le texte en lui-même (encore que… nous verrons dans un autre article qu’il peut, voire doit, différer sur la présentation) mais sur ce qui va autour.

Aujourd’hui, j’ai choisi de m’intéresser à la table des matières.

Sur un livre papier, elle se trouve soit au tout début de l’ouvrage, soit à la fin. Mais le plus souvent, c’est à la fin. Par réflexe, c’est d’ailleurs certainement là que vous allez la chercher.

Mais est-ce toujours judicieux en numérique ?

Si vous avez déjà lu un livre numérique sur une liseuse, vous connaissez la réponse : c’est plutôt non !

Entendons-nous bien : je m’intéresse en l’occurrence aux livres pratiques. Ceux que vous lisez peut-être une première fois « dans l’ordre », de la première à la dernière page, mais que vous allez surtout vouloir « feuilleter » régulièrement pour y retrouver les informations les plus intéressantes pour vous.

Pour ce faire, le plus pratique est d’avoir la table des matières en tout début d’ouvrage. En effet, il est toujours très simple de revenir au début du livre, alors que viser une table des matières à la fin peut sembler plus compliqué à un lecteur numérique débutant. Or vous avez tout intérêt à lui faciliter la vie !

La table des matières doit également être cliquable. Autrement dit, il doit être possible en un clic d’aller directement à la page qui intéresse le lecteur. C’est tout l’intérêt du numérique : être sûr d’arriver tout de suite au bon endroit, sans avoir à tâtonner comme avec un livre papier.

Pensez-y lors de la préparation de votre prochain livre : si vous prévoyez de le diffuser dans les deux formats (papier et numérique), vous devez prévoir deux fichiers différents.

octobre 5, 2013

Étiquettes :
    • Bonjour,

      Merci pour ce commentaire 🙂
      Pour ma part, je ne pense pas que les livres numériques soient plus utiles, mais il y a clairement un aspect très pratique dans le fait de pouvoir transporter toute une bibliothèque avec soi. Après, la relation au livre n’est pas la même qu’avec le papier. C’est pourquoi, en tant que lectrice, j’aime passer de l’un à l’autre 🙂

      Florence

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    CommentLuv badge

    Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.